Le volet animal

Aujourd’hui, beaucoup de personnes n’assument plus leur animal. Divers facteurs entre en ligne de compte. Un animal, c’est le même engagement que celui d’un enfant. Il ne doit pas supporter l’erreur humaine. Un chat domestique contrairement aux idées reçues, ne peut pas trouver sa pitance journalière dehors.

 

Bien que l’association ne soit pas un refuge, elle vient en aide à ces derniers. Au siège, quelques protégés y vivent, de façon pérenne. Vous pouvez les découvrir au travers de cette vidéo :

 

http://www.dailymotion.com/video/xhj7q3_la-maison-de-l-espieglerie_animals 

 

 

Le M.A.S. n’a pas vocation de les accueillir tous. Il prend en charge ceux qui sont en situation de handicap exclusivement, au cas par cas.

 

Le bien-être de l’animal est primordial. J’y veille donc dès que je prends ce dernier en charge. Cela passe par sa santé (identification, stérilisation, vaccins, tests, soins si besoin), mais aussi par sa santé morale.

 

Pour y veiller, la structure a besoin de Familles d’accueils et d’adoptants. Si l’aventure vous tente, n’hésitez pas à me contacter.

 

 

Vous pouvez toutefois nous soutenir au travers de ce lien :

 

http://www.mailforgood.com/associations/mouvement-autonome-de-soutien 

 

ou par un don via paypal si vous le souhaitez :

 

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=GNWLSRSHEPAQJ

 

Aider un animal, c’est aussi du social. S’il est errant, le fait de le prendre en charge relève de la santé publique. Pour un quadrupède vivant auprès d’un maitre, lui porter assistance permet « au propriétaire » de se sentir soulagé. J’agis au cas par cas pour trouver la meilleure solution dans l’intérêt de tous.

 

Mephista