Pourquoi une quarantaine ?

Lors de la prise en charge d’un félidé, même si nous avons parfois des informations, nous sommes dans l’inconnu. Il est nécessaire de prendre le temps de découvrir ce dernier. Toute association ou famille d’accueil sérieuse se doit  d’imposer une quarantaine à l’animal. Elle se fait soit en mettant le chat seul dans une pièce si la personne dispose d’un logement suffisamment grand, ou dans une cage si ce n’est pas le cas.

 

Quand nous avons des animaux, nous connaissons leur état de santé, mais nous ne connaissons pas l’état de santé du petit nouveau. Aujourd’hui, avec les maladies contagieuses existantes, nous ne pouvons pas courir le risque de condamner nos propres animaux pour avoir voulu en sauver un autre. Ce n’est pas un raisonnement logique. Un bon protecteur veut ce qu’il y a de mieux pour tous ses protégés.

 

La teigne, le coryza, le typhus, le F.I.V. ou encore le F.E.L.V. sont des maladies hautement contagieuses si quelques mesures de précautions et d’hygiène strictes ne sont pas prises. Au-delà de ces maladies, parfois le chat errant a besoin d’être sociabilisé. Cela demande du temps. Le temps que l'animal se construise, devienne grand ou prenne confiance en l'humain. Si pour quelque raison que ce soit, des soins sont pratiqués sur l'animal, cela est vécu comme une agression et ce dernier régresse. Il est parfois bon d'attendre quand on le peut. Pour toutes les raisons décrites ci dessus, la quarantaine est nécessaire.

 

La quarantaine, cela implique que l’animal doit avoir ses propres affaires durant un temps donné, le temps que tous les risques soient écartés. Au besoin si ce dernier est malade, il ne faudra pas hésiter à jeter ces dernières. Cela implique aussi une hygiéne draconnienne. A la fois du logis, mais aussi de vos mains. Chaque fois que vous touchez le petit nouveau, un lavage méticuleux des mains, ainsi qu'une désinfection est souhaitable.

 

Quand nous l’accueillons surtout s’il errait, certains tests ne sont pas réalisables de suite, car il peut être en période d’incubation. C’est le cas avec le test du FIV/FELV. Une période de 2 mois sans sortie vers l’extérieur est nécessaire pour valider la fiabilité du test.

 

Un chat dans une cage n’a rien de choquant. Certes l’espace est restreint, mais cela permet de l’aider. Il s’y sent en sécurité. Il voit ce qui se passe autour de lui. Petit à petit, il prend confiance, puisque toute source agressive est retirée.

 

 

 

 

Sur cette photo, vous voyez Houille, jeune chatte errante qui m’a été confiée. Retirée d’une colonie ou de la suspicion de teigne est présente, elle est à sociabiliser. Cette louloutte me semble en confiance, sinon elle se cacherait dans la caisse de transport au fond qui lui sert pour dormir. Dans son esprit, Houille comprend que la cage est un lieu sécurisé pour elle. Vous la voyez là dans la première phase de sociabilisation. Ce travail se fait en douceur sans que l’animal ne se rende compte de rien.

 

La quarantaine est une protection pour tous. La pratiquer, c’est construire l’avenir de l’animal intelligemment.